منتدى الجمعية المغربية لأساتذة العلوم الفيزيائية


    l'apprentissage actif

    شاطر

    Admin
    Admin

    المساهمات : 8
    تاريخ التسجيل : 20/08/2010

    l'apprentissage actif

    مُساهمة  Admin في السبت أغسطس 21, 2010 4:48 am

    Pour motiver les élèves, il faut avant tout pouvoir se motiver soi-(le contrôle ndlr)'... Avec la magie, les élèves répondent
    extraordinairement. Pas étonnant, quand un environnement a plus l'air
    d'une salle de spectacle que d’une salle de classe, comment ne pas même.
    Pas évident quand le prof fait face à un groupe au regard vide qui ne
    s'anime que lorsqu'il s'agit de quelque chose qui 'va être dans le
    test
    être intéressé ? La question réelle est : est-ce qu'ils apprennent
    plus ? Eric Mazur avec qui je travaille à Harvard a montré que les
    élèves qui observent des démonstrations en classe pour aborder un
    concept n'apprennent guerre plus que ceux qui ne voient pas la
    démonstration. Par contre, ceux à qui on demande de faire une
    prévision avant de voir la démonstration et qui ensuite l'observent
    apprennent beaucoup plus que ceux qui l'ont observé passivement (et
    ceux qui ne l'ont pas vu). Le phénomène en cause et le conflit
    cognitif. En faisant une prévision, l'élève s'investit d'une
    conception, à tort ou à raison. A tort, un conflit cognitif prend
    place et permet de re-conceptualiser ce qui se produit. Quel rapport
    avec la magie? La magie des sciences utilise les maintes conceptions
    erronées comme point de départ pour créer ce conflit cognitif. En
    présentant un lit de clous aux élèves et un professeur habillé en
    fakir hésitant, la prévision des élèves est très claire : aïe ! ça va
    faire mal ! Et pourtant rien ne se passe... C'est une façon
    sympathique en tous cas de déclencher le conflit cognitif.

    Nathaniel Lasry
    , chercheur en physique à Harvard[center]

      الوقت/التاريخ الآن هو الثلاثاء أغسطس 14, 2018 3:56 pm